Lundi 10 mars 2014 1 10 /03 /Mars /2014 22:52

20140308_172915.jpgSamedi 08 mars 2014, s’est tenue, à la Direction du Territoire d’Action Sociale Seine et Mauldre aux Mureaux, une conférence dont le thème était « quelles solutions pour les femmes immigrées et celles issues de l’immigration, pour une meilleure insertion professionnelle ? »

 Pour y répondre, le Réseau des Associations pour la Coopération Internationale du Val de Seine (RACIVS) avait invité M. Mamadou Dème (au milieu sur la photo), sociologue et délégué du Préfet de la Seine Saint-Denis (93). Il a commencé par rendre hommage aux femmes sans qui « rien n’est, rien n’est possible », devant une assistance composée de femmes et de jeunes issus des quartiers.

 

 

Avant d’énoncer les solutions, M. Dème a diagnostiqué les obstacles qui se dressent entre les femmes issues de l’immigration et le monde de l’emploi. Il y a la barrière de la langue pour celles là nées à l’étranger qui ne savent « ni lire, ni écrire » (en français). Ce qui aboutit à une "incapacité de sortir de sa communauté" et d’échapper ainsi au piège du communautarisme.

 Il y a aussi la « contrainte culturelle » qui pousserait la femme à ne pas travailler et laisserait seul le mari assumer les charges. Les filles, françaises, nées de parents immigrés, ne sont pas mieux loties que leurs génitrices. « Elles ont certes un atout considérable, mais leur parcours scolaire est plombé par un problème d’orientation ». Ajouté à cela la « discrimination à l’adresse », elles ont du mal à intégrer le monde professionnel.

 

 

 

20140308_183709.jpgParmi les solutions, M. Dème a énuméré les dispositifs dits ASL (activité socio-linguistique) pour permettre à celles qui ne savent pas lire et écrire de remédier à ce handicap. Les emplois d’avenir comme les « adultes relais, la médiation sociale » avec un contrat à durée déterminée (CDD) de trois (3) ans renouvelables permettent l’acquisition d’une expérience professionnelle solide, à même de faciliter l’intégration, à savoir prendre sa place et communiquer avec l’environnement dans lequel on vit ».

Par Sammakka - Publié dans : Société
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 21 janvier 2014 2 21 /01 /Jan /2014 21:23

dieudo Ca y est. On y est. Le clap de fin ? Tout l’establishment français agit, pour une fois, de concert. Ils font chorus sur comment la faire boucler à l’impertinent, « l’antisémite » Dieudonné. L’humoriste franco-camerounais, dont le one man show « Le mur » est interdit par la justice française, a tout le monde aux trousses : l’Elysée, le ministère de l’Intérieur, le fisc, la justice, le ministère de la culture, les préfets, les maires, les associations anti-racistes et/ou juives, les journalistes... La fameuse fine équipe.

 

Dans cette corrida hystérique, le taureau Dieudo a donc plusieurs picadors. Ceux qui lui louaient le théâtre de la Main d’or étudient les voies et moyens « pour le déloger légalement ».  Son geste anti-système  la fameuse « Quenelle » a de fortes chances d’être transformée en délit par une loi. Il l’est déjà par les médias mainstream et la « bienpensance ». Son fils a été interpellé devant son théâtre par la police. Sa compagne est entendue par les gendarmes. Sa mort …artistique et médiatique n’est donc qu’une question de temps ?

 

A bien des égards, tout cet emballement politico-médiatique frôle le racisme pur et simple.  Tous contre le « neg marron » qui ose dire ce qu’il pense haut et fort. Certes  Dieudonné est un humoriste provocateur, borderline qui se moque de tout le monde : musulmans, chrétiens, Noirs, Chinois, cancéreux, Africains, Juifs… mais n’est-il pas dans son rôle en étant subversif, en allant vers le moralement interdit ? Souvenez-vous que les plus grandes œuvres littéraires et théâtrales françaises (Molière et autres) ont été censurées à leur époque.

Dieudonné, artistiquement réduit au silence ? Mais attention, telle une panthère noire (un gros chat quoi), il a (qui sait ?) plusieurs vies.

 

 

 

 

 

Par Sammakka - Publié dans : Actualités
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 31 décembre 2013 2 31 /12 /Déc /2013 20:32

dieudo.jpg Boudé par quasiment tous les médias français, Dieudonné M'bala M'bala n'arrête pas de faire parler de lui et de remplir les salles de spectacles où il s’est produit durant toute l’année 2013. Il compte encore faire parler de lui pour le meilleur et pour le pire (pour certains) en 2014. Il a « toute la fine équipe au cul », comme il dit, et il est encore au top de son art. Pour les néophytes du vocabulaire de « Dieudo », « fine équipe » veut dire les associations anti-racistes (Sos Racisme, LICRA...) ou juives, comme le CRIF.

Que reprochent-elles donc à l'humoriste français d'origine camerounaise par son père (sa mère est bretonne) ? En 2003, Dieudonné avait fait un sketch dans l'émission « On ne peut pas plaire à tout le monde » animée par Marc-Olivier Fogiel où il s'était déguisé en colon israélien et a fini son show par un « Isra heil ». Beaucoup de gens n'ont pas aimé le sketch parce que ça ne faisait pas rire et que c'était border-line. Mais la réaction des associations anti-racistes et les médias a été tout simplement disproportionnée. L'humoriste a été banni des média et traîné dans la boue, ses spectacles sabotés et/ou annulés et lui-même poursuivi en justice, taxé d'antisémite avant même que les tribunaux ne se soient prononcés.

 

Mais elle est passée où la liberté d'expression chère à la patrie des Droits de l'Homme et des Lumières ? « Je n'aime pas ce que tu dis, mais je serai prêt à mourir pour que tu aies le droit de le dire », écrivait Voltaire, un des pontes de la pensée du siècle des Lumières.

 

En réalité, Dieudonné n'est pas « obsédé » que par les Juifs. Dans ses représentations, ils parlent des  Africains, des musulmans, des chrétiens, des Américains, des mollahs... Mais là, ça passe. Boycotté par les médias, tel un dissident traqué par un régime autoritaire, Dieudo entre en « clandestinité » et s'impose en redoutable communicant suivi par des millions de personnes sur Youtube. Son arme : de courtes vidéos caustiques où il répond à ses détracteurs qui n'arrêtent pas de parler de lui (très souvent en mal) dans la presse. Et ça marche pour lui. Il enchaîne les spectacles et fait partout salle comble. Très présent sur les réseaux sociaux, (facebook, twitter), la « dieudosphère » attire de plus en plus de monde. Son site www. dieudosphere.com est très visité.

Et depuis quelques jours, les médias traditionnels s'intéressent à sa fameuse « quenelle », geste « anti-système » jugé antisémite par les associations anti-racistes qui ont décidé de l'attaquer en justice.

 

Actuellement, c'est le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls qui veut interdire les « réunions publiques » de Dieudo « qui ne fait plus rire personne ». Vaste programme, car il faudra pour ça marcher sur la loi de 1881 qui régit le droit à tout individu de s’exprimer librement.

Donc pour son combat pour la liberté d'expression, Dieudo est sans conteste l'homme de l'année. Il vient de recevoir un soutien de taille, en la personne du footballeur Nicolas Anelka qui a célébré ses deux buts en championnat anglais par une « quenelle ». Il peut également compter sur le boss des Guignols de l'info, Bruno Gaccio, ardent défenseur de la liberté d’expression.

 

On vit une période trouble où les gens sont anxieux et craignent pour leur avenir. La seule issue c'est l'humour grinçant qui dénonce le système et ses suppôts. Dieudo y excelle et ses fans de plus en plus nombreux. 

 

 

 

Par Sammakka - Publié dans : Actualités
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 14 octobre 2013 1 14 /10 /Oct /2013 02:37

sylla_mali.jpg Le Département des Yvelines (78) organise chaque année les Assises intitulées « Yvelines, partenaires du développement ». Cette cinquième édition, qui a comme invité d'honneur le Mali, s'est tenue ce samedi 12 octobre 2013 dans la ville de Marly-Le-Roi. en présence de Mr Alain Schmitz, Président du Conseil Général des Yvelines, de Mr Jean-Marie Tétart, vice-président chargé de la coopération décentralisée, du maire de la commune de Marly-le-roi, du ministre malien de l'Intérieur et évidemment du Dr Abdramane Sylla, ministre des Maliens de l'Extérieur.

 

Après une longue journée bien chargée, le Dr Sylla (51 ans) nous a accordé un entretien en tout début de soirée.

 

Monsieur le ministre, vous venez de participez aux cinquièmes assises des Yvelines, dont le Mali, votre pays, est l'invité d'honneur, quelles sont vos impressions sur cette rencontre ?

 

C'est d'abord un plaisir et un honneur que de venir participer à ces Assises dans les Yvelines dont le Mali est l'invité. Ce qui témoigne d'un intérêt et d'un amour (sic) sincère pour notre pays. Ce qui est très important eu égard à la situation que le pays vient de connaître. Et surtout, ce qui m'a particulièrement marqué, c'est la qualité de l'organisation qui est vraiment impressionnante. Ce qui est enfin de compte propice à des échanges bénéfiques à tous.

 

Vous avez parlé d'échanges. Dans votre discours, vous avez rappelé que la diaspora malienne participe chaque année à hauteur de 11 % du PIB national. Comment optimiser cette manne financière pour le développement du Mali ?

 

Effectivement, chaque année, les Maliens de l'extérieur envoient au pays plus 300 milliards de F CFA. Le nouveau gouvernement a une ambitieuse politique de développement basée sur un système personnalisé. Par exemple, nous savons que le logement retient l'attention de nos compatriotes : dans cette optique, nous avons prévu d'ouvrir des bureaux dans nos Consulats à travers le monde en vue de faciliter l'accès au foncier de nos concitoyens. Mais il n'y a pas que le logement qui nous préoccupe. Nous restons ouverts à d'autres domaines aussi....

 

...comme quoi ?

 

Je veux dire que nous sommes disposés à accueillir des investissements dans des domaines comme l'agro-alimentaire, les mines, l'artisanat, le tourisme... Ce qui passe évidemment par la sécurité des investissements...

 

En parlant de sécurité, quelle appréciation faîtes-vous de l'opération Serval et du retour à la normale au Mali ?

 

 

Je salue l'opération Serval (ndlr : intervention militaire française au Mali au mois de janvier 2013) qui a permis à notre pays de conserver son intégrité territoriale. Et je suis fier que le Mali ait pu organiser des élections présidentielles dans de bonnes conditions, en attendant la tenue prochainement des élections législatives. Disons que la démocratie suit son cours

Par Sammakka - Publié dans : Actualités
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 27 juin 2013 4 27 /06 /Juin /2013 17:44

obama-et-macky-tete-a-tete.jpg(Jeudi 27 juin) Quand le quarante quatrième (dit en anglais, c'est mieux) Président des USA rencontre le quatrième Président du Sénégal, ça donne un sacré évènement pour les Sénégalais. Tous les deux sont jeunes au vu des fonctions qu'ils occupent, sont nés la même année (1961), donc de la même génération. Résultat : ils peuvent se regarder les yeux dans les yeux (aujourd'hui, on dit "face to face") et dire ce qu'ils pensent sans se manquer de respect.

 

Au Sénégal, tout le monde attendait, lors de la conférence de presse, la question sur la dépénalisation de l'homosexualité. Obama pense que  c'est une bonne chose que la Cour Suprême des USA ait validé cette loi. Pour Macky Sall, c'est un autre son de cloche : les Sénégalais "ne sont pas prêts". Pour le numéro Sénégalais, il faut donner à la société le "temps d'absorber" cette question.

 

Pour ceux qui s'attendaient à des courbettes du Chef de l'Etat sénégalais, il faut rappeler que, malgré son flegme apparent, il est difficilement influençable et impressionnable. Souvenez-vous qu'au moment où il n'était que ministre de l'Intérieur (août 2003 à avril 2004), il a eu à croiser le fer avec la France de Sarko. Des sans-papiers Sénégalais avaient été expulsés. En guise de réponse, Sall a renvoyé chez eux des Français qui étaient en situation irrégulière au Sénégal.

 

Ne pas se laisser marcher sur les pieds : autre facette de la Téranga sénégalaise, version Macky ?

Par Sammakka - Publié dans : Actualités
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés