Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 octobre 2016 7 30 /10 /octobre /2016 20:42

BoobaBooba n'arrête pas de défrayer la chronique depuis son concert le 22 octobre dernier au monument de la Renaissance africaine à Ouakam, commune sise à Dakar au Sénégal. 

La star de rap française aurait déclaré que le "hip hop sénégalais est  comme le mouvement polonais : il n'est pas connu".  Il n'en fallait pas plus pour que rappeurs et animateurs sénégalais se déchaînent contre le duc de Boulogne, banlieue française. 

Pour Pape Cheikh Diallo, animateur à la chaîne de tv Tfm : "Booba...l'arrogant n'a qu'à rentrer chez lui en France". Rien que ça. Mr Diallo est entrain gentiment de dénier à Booba ses origines sénégalaises. En France, une personne publique aurait dit ça, on l'aurait taxé de raciste. Alors PCD raciste ? Non, pense-t-on. Il a juste réagi sur le coup de la "colère" qui, comme on le sait, est mauvaise conseillère.  Après lui, il y a eu la sortie des rappeurs Simon et NitDof. Pour le premier, faisant dans l'excès, il a carrément déclaré "la guerre" et jure ses grands dieux que Booba ne se produira plus au Sénégal, "à moins que lui soit en prison" et de faire dans des comparaisons les unes plus invraisemblables que les autres (voir https://youtu.be/v2y1XTXSqQA). Dans le même extrait, Olibi, ancien dj, devenu rappeur avant de retourner à ses premieres amours, s'égosille : "rap wolof mo dakk" (le rap wolof est meilleur). Pourquoi pas ? A-t-il seulement écouté le rap Rim et son pulaar châtié ? Nitdof, autre rappeur, s'interroge sur l'apport de Booba au rap galsen, avant de lui lancer sur scène des "fuck Booba" et de rendre hommage à Kery James plus respectable que Booba, selon Le Fou ( voir ici https://youtu.be/UYkMfzTsJjA). En fait, Nitdof fait exactement... ce qu' il est entrain de reprocher à Booba : descendre ce qu' il devrait soutenir.

Que penser de tout ça ? Que tous ces braves défenseurs de l'honneur du hip hop sénégalais sont des émotifs. Après les renois fragiles, babtous fragiles..., il y a dorénavant les Galsen fragiles. Pour une petite pique d'un "cousin français" (Booba est sénégalais, Soninke par son père), des représentants des médias et de la musique urbaine perdent complètement leurs moyens et commettent des dérapages.

Seulement Booba, en habitué des clashs, leur a déjà répondu dans son nouveau titre Dkr (https://youtu.be/KbYpghM6d-g), un son (1 million de vues par jour depuis sa publication, il y a 2 semaines) rendant hommage au Sénégal et pourquoi pas aux Sénégalais /Africains entreprenants : "je n'entends pas toutes ces hyènes, je suis devant un plat de tiebou diene ".

Un peu de douceur dans ce monde de brutes et de nombrilistes tout de même : une jeune et jolie femme sénégalaise a pris la défense du rappeur/businessman (voir ici https://youtu.be/z4z8JQP8Ioo).

Une go sure, pas du tout fragile, celle là. 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sammakka
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Sammakka
  • : Le blog www.infosdusud.com traite de l'actualité sénégalaise, africaine, de la diasporoa africaine en Europe, en Amérique du Nord, en Asie. Il diffuse des informations aussi bien sur la politique que la culture, société et les sports...
  • Contact

Recherche

Liens