Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 août 2012 3 29 /08 /août /2012 08:19

macky sallMacky Sall a décidé hier soir de supprimer le Sénat. Sage décision pour un Président de la République qui souhaite ainsi reprendre la main. Certains de ses amis misaient sur cette « institution » pour obtenir un strapontin. Mais les énormes dégâts occasionnés par les inondations à Dakar et dans d'autres villes du Sénégal ont eu raison de leurs rêves de sénateurs et des avantages qui vont avec. Au moment où plusieurs de nos compatriotes souffrent, c'est tout de même une sorte de réconfort et un gage de justice sociale que de supprimer ce gouffre financier de 8 milliards de F CFA. Sa raison d'être a toujours fait jaser, depuis l'ère Wade. "La patrie importe plus que les partis..."

 

 

Même si c'est peu face au drame que vivent certains de nos concitoyens, les sinistrés auront au moins le sentiment que l'Etat est de leur côté. En plus, les « Y en maristes » (YEM), qui semblent avoir signé avec Macky Sall une sorte de gentleman's agreement, ont été plus éclairés en décidant d'aller nettoyer un hôpital à Dakar. Des travaux d'intérêt général au lieu d'associer leurs voix au concert de protestation. La préoccupation des YEM est ainsi à des années lumières de celle des politicards quémandant un poste sénatorial. Ne demande pas ce que ton pays peut faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour ton pays, disait en substance le Président américain John F. Kennedy. Nouveau type de Sénégalais, nouveau type de Président.

 

Pour ce qui est de la Gambie, le Président de la République a sûrement longtemps réfléchi à l'attitude à adopter face à ce pays frère dirigé par un Chef aux agissements peu fraternels. Signe de respect et de considération pour le peuple gambien, Macky sall avait réservé sa toute première visite de Président élu au pays de Yayah Jammeh. Mais voilà, vouloir la paix coûte que coûte n'est pas un gage pour l'obtenir. Très remonté contre les exécutions de condamnés à mort dont des Sénégalais – et il n'est pas le seul - , Macky Sall engage un bras de fer avec la Gambie de Jammeh. Par sa position géographique, la Gambie détient un réel pouvoir de nuisance sur la situation en Casamance. Certainement, le Président sénégalais en a marre des menaces et autres chantages du Gambien en chef. Feu le Pr d'Histoire Oumar Kane, omarien convaincu, aimait rappeler ses paroles du marabout guerrier El Hadj Oumar Tall : « maudit soit celui qui menace, maudit soit celui qui, menacé, prend peur ».

Partager cet article

Repost 0
Published by Sammakka - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Sammakka
  • : Le blog www.infosdusud.com traite de l'actualité sénégalaise, africaine, de la diasporoa africaine en Europe, en Amérique du Nord, en Asie. Il diffuse des informations aussi bien sur la politique que la culture, société et les sports...
  • Contact

Recherche

Liens