Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 janvier 2015 3 14 /01 /janvier /2015 16:00

jg.jpg"La France n'est pas à feu et à sang. Elle est bourrée de braves types, de chics types" prêts à s'engager dans le mieux vivre ensemble. L'ancien ministre francais de la coopération (1995-1997) Jacques Godfrain, qui animait le lundi 12 janvier une conférence à la direction de l'action sociale aux Mureaux, a eu ses propos, après qu'une minute de silence a été observée en hommage aux victimes du journal Charlie Hebdo.

 

 

 

 

 

 

jg3.jpg

Le Racivs (Réseau des associations pour la coopération internationale du Val de Seine) avait invité l'ancien ministre de Chirac dans le cadre de son programme intitulé "les quartiers renouent avec le débat". Chaque mois, une conférence se tient soit aux Mureaux, à Mantes la Jolie ou Aubergenville. Le thème de ce lundi était " comment réorienter la diaspora vers des projets économiques". Mr Godfrain a capté l'attention des nombreuses présentes dans la salle en illustrant son discours par des anecdotes remontant au temps où il était au gouvernement. Un intéressant échange s'en est suivi avec différents représentants d'associations. Il n'a pas manqué de souligner que les rencontres qu'il a eues avec le RACIVS "sont suivies" d'actes concrets. La prochaine conférence aura lieu au mois de février, il sera question du fléau des enfants soldats.

 

 Sur la deuxième photo, Thierno Kane (Président du RACIVS), Serge Ancelot (maire d'Auffreville-Brasseuil et modérateur du jour), Jacques Godfrain (conférencier), Saïdou Thiam (coordonnateur du Racivs) et Agnès Etendart (Directrice de l'Action sociale).

jg2.jpg

 

 

Repost 0
Published by Sammakka - dans Société
commenter cet article
11 janvier 2015 7 11 /01 /janvier /2015 19:22

Paris, France, janvier 2015. A cette date, on y tue des journalistes... Pour un dessin. Mais je crois que c'est plus complexe que ça. Admirez : des terroristes qui canardent des journalistes sur leur lieu de travail pour finir eux-mêmes criblés de balles...dans une imprimerie. Édition mortelle.

 

Dans un autre département francilien, un "Malien" décime des gens dans la rue et dans un hypermarché, hypermarché dans lequel un autre Malien devient un "héros ordinaire" en sauvant des clients qu'il a enfermés dans une chambre froide. #Je suis Charlie, #Je ne suis pas Charlie, mais surtout #Je ne suis pas Malien. Personne ne l'est d'ailleurs. Pourquoi ? Parce qu'un héros ordinaire finira par devenir ce qu'il est avant tout : un être ordinaire ?

 

Repost 0
Published by Sammakka - dans Société
commenter cet article
20 novembre 2014 4 20 /11 /novembre /2014 16:47

ndillaan_ardf_mantes.jpgAprès une campagne de promotion rondement bien menée (télé, radios, journaux, réseaux sociaux...), le concert organisé par l'ARDF (association des ressortissants de Danthiady en France) avec le chanteur Demba Ndiaye Ndillaan a été une réussite. 

 

Samedi 15 novembre 2014, salle Chapelin à Mantes la Jolie. Venus de Normandie, de la région Centre, de l'Ile de France, de Picardie... qu'ils soient élus locaux (l'adjoint au maire des Mureaux Papa Waly  Danfakha), représentants d'associations (RACIVS, APCIA, Fedde Aissata Tall Sall...), ressortissants de Thiancone Boguel, Weendou Bosséabé, Wouro Sidy, Dendoudi, Ndouloumadji, Boyinadji..., ou célébrités comme Adama Diallo du groupe Sexion d'Assaut, tous ont tenu à être présents pour soutenir l'initiative de l'ARDF.

 

Le célèbre présentateur de la chaîne de télé sénégalaise 2S TV, Bécaye Mbaye a spécialement fait le voyage depuis Dakar pour venir animer la soirée.  Le chanteur Ndillaan, accompagné de son fidèle guitariste Amadou Ndiath et d'autres instrumentistes professionnels et choristes, a donné le maximum de lui-même. Il a fait montre de tout son talent, soit au niveau chant que danse pour chauffer la salle. Malgré le froid, les nombreuses personnes qui ont fait le déplacement n'ont pas regretté.

 

Seul bémol, le basketteur de Limoges Ousmane Camara, l'un des parrains de la soirée, n'a pas pu se déplacer, mais a été représenté par une forte délégation emmenée par sa mère.

 

Voici les extraits de passage télé, radio...et articles de journaux sur l'événement :

 

Extrait journal pullar de la 2S TV

Radio Mureaux

Radio Dingiral Fulbe

Article dans ferloo.com

link

Repost 0
Published by Sammakka - dans Société
commenter cet article
10 mars 2014 1 10 /03 /mars /2014 22:52

20140308_172915.jpgSamedi 08 mars 2014, s’est tenue, à la Direction du Territoire d’Action Sociale Seine et Mauldre aux Mureaux, une conférence dont le thème était « quelles solutions pour les femmes immigrées et celles issues de l’immigration, pour une meilleure insertion professionnelle ? »

 Pour y répondre, le Réseau des Associations pour la Coopération Internationale du Val de Seine (RACIVS) avait invité M. Mamadou Dème (au milieu sur la photo), sociologue et délégué du Préfet de la Seine Saint-Denis (93). Il a commencé par rendre hommage aux femmes sans qui « rien n’est, rien n’est possible », devant une assistance composée de femmes et de jeunes issus des quartiers.

 

 

Avant d’énoncer les solutions, M. Dème a diagnostiqué les obstacles qui se dressent entre les femmes issues de l’immigration et le monde de l’emploi. Il y a la barrière de la langue pour celles là nées à l’étranger qui ne savent « ni lire, ni écrire » (en français). Ce qui aboutit à une "incapacité de sortir de sa communauté" et d’échapper ainsi au piège du communautarisme.

 Il y a aussi la « contrainte culturelle » qui pousserait la femme à ne pas travailler et laisserait seul le mari assumer les charges. Les filles, françaises, nées de parents immigrés, ne sont pas mieux loties que leurs génitrices. « Elles ont certes un atout considérable, mais leur parcours scolaire est plombé par un problème d’orientation ». Ajouté à cela la « discrimination à l’adresse », elles ont du mal à intégrer le monde professionnel.

 

 

 

20140308_183709.jpgParmi les solutions, M. Dème a énuméré les dispositifs dits ASL (activité socio-linguistique) pour permettre à celles qui ne savent pas lire et écrire de remédier à ce handicap. Les emplois d’avenir comme les « adultes relais, la médiation sociale » avec un contrat à durée déterminée (CDD) de trois (3) ans renouvelables permettent l’acquisition d’une expérience professionnelle solide, à même de faciliter l’intégration, à savoir prendre sa place et communiquer avec l’environnement dans lequel on vit ».

Repost 0
Published by Sammakka - dans Société
commenter cet article
7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 00:28

DSCN1324.JPGLe Réseau des Associations pour la Coopération Internationale du Val de Seine (RACIVS), présidé par Monsieur Saïdou Thiam (à droite sur la photo), a organisé ce mardi 06 mars 2012 aux Mureaux à la Direction de l'Action sociale une conférence-débat avec comme invité Monsieur Jacques Godfrain (au milieu), ancien ministre de la Coopération. Il était accompagné du Vice Président du Conseil Général des Yvelines, Monsieur Jean Marie Tétart (à gauche).

 

Dès l'entame de son discours, Mr Godfrain, pour parler de l'importance de la coopération, a raconté une anecdote qui a eu lieu au « fin fond de la France », dans un village du département de l'Aveyron. Grâce à internet, des écoliers de ce patelin français dialoguent chaque semaine avec des écoliers maliens. Et une fois, rentrés à la maison, les petits Français racontent à leurs parents leur joie d'avoir communiqué avec des enfants de leur âge originaire d'une autre région du monde. C'est ça aussi la coopération.

 

Préférant « développement solidaire » à l'expression « co-développement », Mr Godfrain, qui est un fin connaisseur de l'Afrique, a déclaré que : « y a plein de choses qui ne se feraient pas (en France) sans la diaspora (les immigrés) ». Pour terminer, l'ancien ministre de Jacques Chirac a confié à son auditoire que pour un bon développement solidaire, il faut prendre en compte trois aspects : « travail en commun, solidarité, dignité ».

 

Auparavant, Mr Tétart a rappelé le « débat permanent » engagé par par le RACIVS pour sensibiliser et accompagner les associations de migrants dans la coopération internationale. Avant lui, Saïdou Thiam, Président du RACIVS a souhaité la bienvenue à ses hôtes et a rappelé les circonstances dans lesquelles il a fait la connaissance de Mr Godfrain, également Président de la Fondation Charles de Gaulle et de France Volontaires. On a ainsi appris que Mr Godfrain Père est à l'origine de la création de l'Ecole Vétérinaire Inter-Etats de Dakar. Chez les Godfrain, la coopération, c'est une affaire de famille.

Repost 0
Published by Sammakka - dans Société
commenter cet article
4 septembre 2011 7 04 /09 /septembre /2011 18:19

P8180428L'enfant de 4 ans disparu depuis mercredi dernier a été retrouvé sain et sauf à une trentaine de kilomètres du village de Danthiady. Même si le soulagement est palpable, le mystère demeure entier sur cette disparition. Comment un enfant de 4 ans a pu tromper la vigilance de ses parents pour se rendre sans aide dans une localité distante de plusieurs dizaines de kilomètres ?

Repost 0
Published by Sammakka - dans Société
commenter cet article
3 septembre 2011 6 03 /09 /septembre /2011 23:28

P8180424.JPGMercredi 31 août, jour de la fête de la korité à Danthiady dans la région de Matam (Nord Est du Sénégal), un enfant de 4 ans est porté disparu. Les habitants ne s'expliquent pas cette disparition. "C'est juste après la prière, au moment où les adultes étaient occupés à se souhaiter "bonne fête" que le gamin a été perdu de vue", confie un proche de la famille. Volatilisé comme par enchantement.

 

Certains ont laissé entendre que dans la journée, le garçonnet aurait été aperçu dans le village mais cela paraît peu probable. C'est la battue tous les jours pour tenter de retrouver le gamin, mais l'inquiétude est de mise, vu les importantes pluies tombées récemment à Danthiady et ses environs.

 

"On redoute le pire, à savoir la noyade, mais comme on a encore rien retrouvé, on garde espoir. Peut-être qu'il s'est égaré et a été accuelli par une famille d'éleveurs nomades", explique-t-on. A Danthiady, les populations prient, mais surtout font des recherches pour retrouver le garçon dont on n' a plus de nouvelles depuis mercredi.

Repost 0
Published by Sammakka - dans Société
commenter cet article
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 16:21

cyber-racisme.jpg« Un bon nègre est un nègre dead sur le carreau », ironise le rappeur Booba en reprenant cette maxime nauséeuse du Ku Klux Klan (organisation raciste et officielle aux Etats-Unis) comme pour rappeler que jusqu'à aujourd'hui le racisme anti-noir est encore une réalité. Sur Facebook, il existe des groupes du genre « mafé contre thiébou dieune » « plutart, je sré profésoeur de frencé », « en 2012, je profiterai de la panique pour placer quelques mains au cul », des trucs ambitieux quoi.

 

Et à côté, il y a les descendants du comte Joseph Arthur de Gobineau (1816-1882), « un des pères de la pensée racialiste ». Il a notamment écrit « Essai sur l'inégalité des races humaines ». Ces fachos virtuels ont créé un groupe dénommé « un bon nègre est un nègre mort ». C'est nettement moins drôle que « mafé contre thièp » ou « profésoeur de frencé ». Mais Internet est une jungle où il est bigrement difficile de mettre la main sur les cyber-délinquants.

 

La seule solution : les comités de défense. Ainsi, d'autres groupes ont vu le jour pour « radier », dénoncer, signaler aux administrateurs de Facebook l'existence de « un bon nègre... » Mais il n'y a pas que la créature de Mark Zuckerberg qui dérape. Le mastodonte Google aussi est un terreau pour cyber-racistes.

 

Il n'y a pas si longtemps dans la fenêtre « google suggest » ou « google suggestions », si on tape « les noirs... », automatiquement, en premier choix, la machine propose les « noirs sentent mauvais ». Google a sûrement fait le ménage, « les noirs sentent mauvais » n'apparaît plus. Par contre, si on tape « les blancs... », on a droit à « les blancs ne savent pas sauter », « les blancs ne savent pas danser ». Il y a encore des efforts à faire pour assainir le village planétaire.

Repost 0
Published by Sammakka - dans Société
commenter cet article
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 13:56

DSCN0742.JPGMantes la Jolie, 07 mars 2011 – En cette après-midi, le Docteur Babacar Thiandoum a rendez-vous avec le Directeur Général de l'Hôpital François Quesnay de Mantes la Jolie, Denis Caspard. Sise dans le département des Yvelines (78) dans la région Ile-de-France, la structure est une grosse machine avec un budget annuel de près 120 millions d'euros (plus de 78 milliards de F CFA).

 

Le Dr Thiandoum, la trentaine à peine, est le Directeur du Centre Hospitalier Régional (CHR) de Ndioum dans la région de Saint-Louis au Nord du Sénégal. Il est en mission en France pour rencontrer des partenaires qui pourront l'aider à améliorer le niveau technique de son personnel médical. Lors de son entretien avec le Directeur de l'Hôpital de Mantes, le Dr Thiandoum a clairement a défini ses attentes : « ce que nous recherchons surtout, c'est un appui technique, comme envoyer ici des stagiaires pour qu'ils se perfectionnent par exemple dans le domaine de la pédiatrie ». Selon le jeune Directeur du CHR de Ndioum, le Sénégal manque cruellement de pédiatres et la structure régionale qu'il dirige souffre de ce manque de personnel spécialiste des maladies infantiles.

 

Son confrère français a donné un « accord de principe » pour accueillir des stagiaires Ndioumois. Auparavant, Babacar Thiandoum accompagné de Saïdou Thiam, Président de l'Association Amitié Les Mureaux-Ndioum, a visité en compagnie du Directeur Caspard quelques unités de soins comme le bloc opératoire, la pharmacie, le scanner, la maternité...Très curieux, tantôt posant des questions pointues à ses hôtes, tantôt expliquant à ses interlocuteurs « l'énorme différence » qu'il vient de constater entre Ndioum et Mantes, le Dr Thiandoum a visiblement gagné la sympathie de ses collègues français.

 

Après Mantes la Jolie, le Directeur du CHR de Ndioum devrait rencontrer, ce mardi, le Lion's Club et les Sapeurs Pompiers de Cergy Pontoise (95), département du Val d'Oise, région Ile-de-France, qui ont offert une ambulance médicalisée à l'Hôpital de Ndioum grâce à l'entremise de Me Heidi Rançon-Cavenel, marraine de la ville. Il finira son périple hexagonal au Sud-Est de la France dans la région Rhône-Alpes, tel un acteur du management, toujours en quête de partenaires en vue de développer son entreprise : l'Hôpital régional de Ndioum.

Repost 0
Published by Sammakka - dans Société
commenter cet article
22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 22:18

DSCN3986Le maire de Val de Reuil, Marc-Antoine Jamet (sur la photo avec le Président de l'ARDF au milieu et Abou Ngam, membre de l'association) effectuera un séjour du 25 février au 1er mars 2011 au Sénégal. Durant cette visite, Mr Jamet se rendra au village de Danthiady, région de Matam (Sénégal) dont les ressortissants se sont réunis autour de l'Association des Ressortissants de Danthiady en France (ARDF) - avec ses 40 ans d'existence - ont noué un partenariat avec la commune de Val de Reuil, région Normandie (France).

 

Le maire sera accompagné de quatre autres personnes qui fouleront le sol de Danthiady. Au village, les préparatifs vont bon train pour réserver un accueil chaleureux à la délégation rolivaloise. Pour que la fête soit belle, l'arrivée du maire va coïncider avec l'inauguration du Centre de santé. D'une valeur totale de 80 millions de Francs CFA, le Centre a été financé à hauteur de 21 % par Val de Reuil (voir le site www.danthiady.com). Parmi les officiels du pays, on notera la présence d'au moins cinq ministres de la république sénégalaise dont le natif de Danthiady, Kalidou Diallo, ministre de l'Education et son homologue de la Santé.

 

Le programme va se dérouler comme suit : le 25 février, arrivée de la délégation à Dakar où elle logera dans un luxueux hôtel de la place. Le lendemain, les hôtes de Danthiady ont prévu de se rendre à l'île de Gorée. L'édile de Val de Reuil et ses amis ne se rendront au village que le lundi 28 février. Sûrement que Monsieur le maire en profitera pour parler avec les représentants de l'Association pour le Développement de Danthiady (ADDA) des projets en perspective concernant « l'eau et l'assainissement » que la ville de Val de Reuil va soutenir par le truchement de l'ARDF qui a son siège dans la commune.

Repost 0
Published by Sammakka - dans Société
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Sammakka
  • : Le blog www.infosdusud.com traite de l'actualité sénégalaise, africaine, de la diasporoa africaine en Europe, en Amérique du Nord, en Asie. Il diffuse des informations aussi bien sur la politique que la culture, société et les sports...
  • Contact

Recherche

Liens